OneCulture

Boutique OneCulture
© Thomas Francius

 

OneCulture : une collection par ville

Voisine de Maison Kitsuné, la boutique OneCulture, boulevard des Filles-du-Calvaire, s’est installée il y a peu dans un espace de 100 m2. Inconnue au bataillon, la marque créée par Anthony Alvarez, un Français expatrié jeune aux États-Unis avant de revenir au pays, tente de percer. Parti-pris de la marque : une collection par ville sur fond de streetwear et sportswear masculins, « le langage universel de la “youth culture” contemporaine », dixit le créateur. Après un premier atterrissage à Manille et une collection inaugurale usant des imprimés eucalyptus chers au barong (une tunique traditionnelle aux Philippines), puis Fès au Maroc cet été et son hoodie tatoué “universal culture” en alphabet berbère, OneCulture s’invite cet hiver à Tokyo. Une collection, déclinée en une série d’imprimés mangas sur tee-shirts et chemises de baseball, qui distille quelques clins d’œil à l’art japonais – dédicace à la Grande Vague de Kanagawa ou au kimono – et reçoit les souliers magiques et japonisants de Solovière, sneakers et slippers de voyage. Aux thématiques citadines, Anthony ajoute ses collections capsule, une série de hoodies, sweats et tee-shirts au langage OneCulture, soit 24 signes inspirés de signaux maritimes, et des slogans “If you know, you know” imprimés partout. Un vestiaire ultra-confort, fait pour la rue, rythmé par des invitations au voyage et qui commence à faire parler._

Quelle ambiance ? 

Street-multiculturelle

Pourquoi on y va ? 

Pour voyager à travers son style

Pour qui ?

Pour les styles hétéroclites