Peco-Peco

Donburi du restaurant japonais Peco Peco
© Facebook de Peco Peco

 

Peco-Peco : le Japon à « peco-rer »

Avec son carrelage vintage, ses murs en pierres apparentes et ses bouquets de fleurs fraîches, l’adresse a des airs de néo-bistrot franchouillard. Le nom, pourtant, est l’onomatopée japonaise d’un estomac qui gronde à cause de la faim. Prometteur. Tous les midis, la carte affiche quatre donburis – des bols de riz garnis. Avec son œuf nitamago (une cuisson basse température) mariné au soja, la version végétarienne nous agite les papilles. Les amoureux de la mer pencheront plutôt pour celui au hareng fumé. Et pour les amateurs de sandwichs, Peco-Peco revisite le fameux Katsu sando dans une baguette de pain croustillante. Avec tout ça, notre ventre ne devrait plus crier famine de si tôt.


Quelle ambiance ?

Studieuse et apaisée.

Pourquoi on y va ?

Pour ses donburis plus qu’agréables.

Pour qui ?

Les fans de cuisine japonaise à manger sur le pouce.

Le petit plus

La présence d’une belle version végétarienne.

 

Peco-Peco fait partie de notre Top 5 des restaurants japonais pas chers à Paris.

Nos 5 adresses préférées pour manger japonais sans se ruiner