Muse

Il était une fois une boutique chargée d’histoires. Celle de Magid, fleuriste perse bourré de talent, ayant quitté Téhéran pour s’installer à Paris.

Celle aussi de sa petite échoppe, dans le quartier des Abbesses, tout à fait “charmante” avec son univers suranné mais pointu. Drouault, Puces, vide-greniers, internet… le fleuriste chine ses contenants avec autant d’exigence qu’un brocanteur.

Vases Napoléon III en cristal de Sèvres, vases chinois, Murano, cristal Val Saint-Lambert, Daum, Médicis en fonte, mais aussi des objets plus contemporains qui viennent accrocher l’œil au milieu de cet univers poétique et romantique. Magid aime l’art en général.

Quant au mobilier, il est aussi éclectique que les contenants, un meuble de dentiste côtoyant sans complexe une table Louis Philippe. Dans l’air, des effluves de fleurs fraîches, bien sûr, mais aussi des airs de jazz ou de classique.

Ça y est, le décor est planté. Parlons des végétaux, maintenant. Muse, car tel est le joli nom de la boutique, propose principalement des fleurs françaises, du Var, du Midi, d’Île-de-France : des clématites coupées, de grosses têtes d’hortensias d’un superbe violet sombre, des branches de jatrophas, dont les fleurs ressemblent à du corail avec un cœur de pistache, des mini-œillets roses et verts…

Rien que des fleurs de qualité à prix très accessibles, que Magid vous échangera si elles n’ont pas tenu assez longtemps. « J’aime les fleurs qui parlent, qui se présentent, raconte joliment le fleuriste avecs un léger accent. Je m’inspire des peintres hollandais pour la présentation et les harmonies de couleurs. » Pari gagné puisque Muse semble tout droit sorti d’un tableau de maître…