On a testé : le Privé de dessert des Batignolles et son incroyable bar à desserts en trompe-l’oeil

Privé de dessert, le fameux restaurant proposant des mets en trompe-l’oeil, – des plats salés à l’apparence de desserts et inversement -, a ouvert une nouvelle adresse aux Batignolles. L’occasion pour nous d’aller (re)découvrir sa carte déconcertante et de tester une petite nouveauté : un « bar à desserts » qui réserve lui aussi de belles surprises.

Le banana split de Privé de dessert ©Wassila Djellouli
Le banana split de Privé de dessert ©Wassila Djellouli

Après un accueil fort sympathique, on s’installe sur une table au fond de la salle, prêts et curieux à l’idée de perdre nos repères : le restaurant est réputé pour tromper nos sens de l’entrée au dessert. On se voit d’ailleurs suggérer, une fois n’est pas coutume, d’entamer le repas par un café gourmand. Celui-ci permet de goûter à une grande partie des entrées de la carte en petites portions et est donc idéal pour multiplier l’effet de surprise. Les plus bluffantes ? La tartelette au chocolat, qui n’est autre que du poulet confit recouvert d’une couche de jus de volaille corsé au cacao. Ainsi que l’Opéra, constitué ici de rillettes de saumon frais et de pain d’orge. Les premières minutes sont passées à essayer de détromper notre cerveau. Malgré les apparences, il n’aura pas (tout de suite) sa dose de chocolat…

Un moment ludique, mais également savoureux

On s’amuse aussi à retrouver les ingrédients qui se cachent derrière ces recettes trompe-l’oeil. Non, ce milkshake n’est ni à la fraise, ni à la chantilly. Mais il est préparé avec du gaspacho de tomates et une émulsion à la mozzarella. C’est ludique, déroutant et cela alimente les conversations, même avec les tables voisines. Ce n’est qu’une fois la surprise passée, que l’on se concentre sur les saveurs : le goût affirmé des rillettes de saumon et du poulet est nuancé par la fraîcheur du « milkshake » à la tomate et du ceviche de daurade. On en prend plein les papilles.

Le café gourmand de Privé de dessert ©Wassila Djellouli
Le café gourmand de Privé de dessert ©Wassila Djellouli

Au moment du plat, la gymnastique cérébrale reprend : il me faut maintenant me convaincre que ce Saint-Honoré accompagné de ses churros que j’ai commandé n’a rien de sucré. Il s’agit en fait d’un burger. En face, mon ami a opté pour un banana split plus vrai que nature. Seules les bananes sont fidèles à la recette originale, puisqu’à l’intérieur se cache du thon rouge mi-cuit recouvert d’une chantilly thym-citron. Le visuel des plats est bluffant, mais je suis personnellement un peu moins convaincue par l’alliance un peu lourde de mon burger avec les choux, la chantilly salée et les churros.

<small>Le Saint-Honoré de Privé de dessert ©Wassila Djellouli<small>
Le Saint-Honoré de Privé de dessert ©Wassila Djellouli

J’attends avec impatience le dessert, qui je le sais déjà, saura raviver la flamme. Je choisis un burger, de nouveau. Mais cette fois-ci un faux, garni de chocolat noir et de crème café (vous suivez ?). Un délice.

Des cocktails pâtissiers bluffants

Repue, je ne pouvais cependant pas demander l’addition sans avoir testé la grande spécificité de la maison, le fameux bar à desserts. Le principe ? Une proposition de cocktails inspirés de célèbres desserts comme le macaron framboise, le tiramisu ou la fraise melba. Le mien, le citron meringué à base de vodka et de citron, ressemble tellement à un dessert que je crois à une erreur de commande. Pourtant, sous l’épaisse couche de meringue flambée se niche bel et bien un cocktail, à boire, bien dosé et vraiment délicieux.

<small>Privé de dessert, le bar à dessert ©Wassila Djellouli<small>
Privé de dessert, le bar à dessert ©Wassila Djellouli

Ce petit plaisir supplémentaire à un certain coût, 13€, mais apparait comme la cerise sur le gâteau d’une soirée très cocasse. Il est aussi l’occasion de découvrir, si on le souhaite, l’accueillante salle du sous-sol, où un bar et une grande tablée nous attendent pour prolonger la soirée en toute intimité.

Privé de dessert Batignolles
124 Rue Legendre, 75017. Métro Brochant
Du lundi au vendredi de 19h à 23h | Samedi et dimanche 12h-14h30  et 19h – 23h
Tel : 01 42 47 87 42